JaP_JohnnyDyani_19_dec_08Nouveau blog, nouvelle manière d'appréhender ce qui est donné à entendre, à voir.
Pourquoi ne pas proposer à la (ré)écoute ce qui est aujourd'hui enseveli dans les archives et inaccessible au public ?

Un mail à Pierre, à qui on doit l'émission hebdo "Jazz à Part", pour lui poser la question, tout de go.
De quelle émission, non disponible aujourd'hui, garde-t-il une émotion particulière ?
Serait-il prêt à la remettre à disposition du public via Flux Jazz ?

"... je me suis souvenu d'une émission que j'avais faite le 19 décembre 2008 consacrée à Johnny Dyani, contrebassiste sud-africain. Sa musique est pleine de chaleur, de couleurs, cela me semblait bien correspondre à la période estivale.
... je me rappelle avoir été très ému pendant cette émission, ému par le parcours de ce musicien dans une Afrique du Sud ségrégationniste, très ému aussi par sa musique qui me bouleverse à chaque fois. Ecouter ce son là, en plein coeur de l'hiver normand, tout seul dans le studio, c'est un sacré souvenir. Alors je choisis cette émission là."


Je dois reconnaître que je n'avais pas entendu cet opus de Jazz à Part.

Un beau moment d'humanité, d'évocation de souffrances aussi pour enfin acquérir une dignité pourtant non négociable. Souvenirs d'une époque qui paraît lointaine, incroyable de brutalité ... mais ce XXe siècle n'en a pas été avare. Et la musique pour dépasser la haine et la stupidité.
C'est l'histoire même de certains des moments forts du jazz ... mais je m'égare.

Retour à la présentation de cette émission par Pierre Lemarchand :
"Vendredi 19 décembre
Grand Angle  sur Johnny DYANI
(1945-1986, contrebasse, East London, Afrique du Sud)
Ce soir là,  Jazz A Part se penchait sur la musique d’un contrebassiste rebelle, Johnny Dyani. Originaire d’Afrique du Sud, Johnny joua dans le premier groupe intégré du pays (les Blue Notes de Chris McGregor) alors régi par les lois terribles de l’apartheid. Puis, épris de liberté, il joua à travers le monde entier avec d’autres musiciens nomades et inclassables : Mal Waldron, Don Cherry, David Murray et son compatriote Abdullah Ibrahim."


90 minutes de belle musique, 90 mn d'un amour déclaré, sans fard, à cette "great black music".
Prenons-en notre part.

Voir la playlist de l'émission pour ne pas perdre le fil.

Et pourquoi pas un peu de pub pour le travail de Pierre ?
"Qu’il soit classique, contemporain, mystique, libre, engagé, en colère, en paix,
nomade, curieux… le jazz est l’invité de Radio HDR tous les vendredis de 19h30 à
21h00 sur Jazz A Part.
It can be classic, modern, mystic, free, engaged, angry, peaceful, nomadic,
curious...
jazz is the host of Radio HDR every friday from 7.30 pm to 9.00 pm on Jazz A Part

http://jazzapart.free.fr
http://www.myspace.com/jazzapart "


Deux bios de Johnny Dyani : Afrisson et Wikipedia (en anglais)
et 6 chroniques de disques sur le site du Grisli :
David Murray Trio: 3D Family (HatOLOGY - 2006) ;
Steve Lacy: The Forest and The Zoo (ESP - 2008) ;
Blue Notes: The Ogun Collection (Ogun - 2008);

Chris McGregor: Very Urgent (Fledg'ling - 2008) ;
Command All Stars: Curiosities 1972 (Reel Recordings - 2008) ;
et un hommage à Johnny Dyani : Fast Coulour - Antwerp 1988

Petit plaisir en guise de clap de fin : les pochettes des disques cités
Cliquez sur la photo (de obifromsouthlodon) pour les voir

Johnny_Dyani___photo_obifromsouthlondon

Pour les plus fatigués, voir le  Diaporama  .

Bien du plaisir ! (merci encore, Pierre)