Dewey Redman - photo Jack Vartoogian
Photo prise 6 jours avant son décès le 2 septembre 2006
Dewey Redman 27 août 06 Jack Vartoogian-FrontRowPhotos
Voir l'article du New York Time  

Une admiration pour son expressivité, un forme de tendresse (oui, c'est cucul) vis à vis de cet étonnant musicien.
Et le hasard qui toujours guide avec sagesse.
Sur Face Book, en effet, un autre musicien, guitariste et militant de la création, poste coup sur coup trois vidéos avec Dewey Redman, trois couleurs musicales très différentes et le même free comme terreau.

En quartet avec Ornette Coleman, Charlie Haden et Ed Blackwell ! Le 2 novembre 1971 à Belgrade. Un titre du concert mis en ligne "Who do you work for". On ne verra pas les musiciens, mais une création vidéo qui finalement permet d'être à nouveau saisi par ce jaillissement primal, le Free Jazz.


lien direct : http://youtu.be/cI_ZkBqx__U  .

Une autre pièce issue de l'album de 1970 "Ornette Live at Prince Street" avec les mêmes pour "Friends and Neighbors". Une sorte de main toujours tendue vers les racines, le blues et l'une de ses expressions d'alors, le Rythm 'n Blues (avant qu'il ne devienne Arandbi).


Lien direct : http://youtu.be/wLAZj8yw8GQ  .

Le troisième titre est plus ancien; il date de 1966 pour un jazz déjà free mais qui avoue sa fascination pour une autre des grandes aventures de la musique noire. "Look for the black star".


Lien direct : http://youtu.be/P5R2PSht7r4  .

Nous aurons probablement l'occasion de revenir vers cet artiste.
Merci à Noel Akchoté de m'en avoir donné, involontairement, une première occasion.
"Vous considez-vous comme musicien de jazz ?
Sans aucun complexe, mais avec certaines difficultés, je réponds : oui, trois fois oui ! S'il était possible de préciser, je me dirais même musicien de "swing et variétés". Séparer le jazz de ce qui n'en serait pas, c'est éternellement opposer le bien et le mal." (Noel Akchoté; lire la suite sur Le Monde 2007).