Sunny Murray - photo The Wire
sunny murray - the wireLes annonces sur FaceBook peuvent parfois révéler de vraies pépites, comme celle pointant une vidéo récente de "comilfo44" . Il ne s'agit pas vraiment d'une vidéo, juste de l'enregistrement d'un vinyle avec l'image de la pochette comme illustration.
Un 33 tours du "Sunny Murray Swing Unit" de 1968.
Il s'agit d'un enregistrement réalisé en public, à la Maison de l'ORTF, et réunissant les musiciens suivants :
Sunny Murray, dr. comp.
Michel Portal, bcl. taragot ("saxophone roumain", peut-être sur Elephant Dream),
Kenneth Terroade, ts.
Bernard Vitet et Ambrose Jackson, tp.
François Tusques, p.
Beb Guerin, b.
Hart Leroy Bibbs, voc. (sur Flower Train)

Un peu moins de 38 minutes d'un free jazz des origines.
Sunny Murray est en effet considéré comme l'inventeur de la batterie free. A cette époque, déjà, Eric Dolphy et John Coltrane ont disparu, mais Albert Ayler est encore là, et son influence se fait entendre.
Epoque aussi où les grands noms du free jazz américains émergeant n'hésitent pas à frayer avec la scène européenne pour en fertiliser les sillons.
A l'exemple de ce disque, semble-t-il introuvable dans le commerce. Une musique d'une rage magnifique, d'une liberté qu'on n'imagine pas encore de nos jours dans bien des clubs parisiens. Un free qui, curieusement, reste toujours à proximité du thème comme au temps de l'émergence du New Orleans.


Lien direct : http://youtu.be/JtUrRrM_iRE

Quatre titres :
1. Angels and Devils, 
2. Hilarious Paris (à partir de 6:40) ,
3. Flower Train (à partir de 12:52), avec Leroy Bibbs (voix)
4. Elephant's Dream (de 28:30 à la fin),
Total : 37:36

Ne boudez pas votre plaisir.