Matthias Kaul & Eve Risser
Matthias KaulEve Risser Instants Chavirés
Pour voir d'autres photos, cliquez sur celles du dessus .

Première partie de soirée aux Instants Chavirés ce 6 octobre 2011 : un duo étonnant entre Eve Risser (p) et Matthias Kaul (perc).
Etonnant peut-être par la personnalité même de Mathias Kaul. Abord facile mais visage inquiet. Sentiment d'une intense tourmente intérieure.
Sur scène, une batterie de petits objets (quoique, une timbale ...) dont une part d'ustensiles de cuisine. En fait, tout est instrument à qui sait les solliciter, les entendre. En parcourant certaines vidéos sur YouTube, il apparaît que Matthias Kaul est coûtumier de ce type de détournements.
Le terme de percussion est ici en partie inadapté. Les objets peuvent être frappés, s'entrechoquer, mais aussi être frottés ou être mis en résonnance avec d'autres, ce qu'il fit abondamment.
Peu fréquentes furent les séquences de notes jouées sur les touches du piano. Par moments même, il y eut juste des ponctuations. Le plus souvent Eve Risser était debout, penchée vers l'intérieur du piano, à frapper ou caresser les cordes.
Nous avons donc eu droit à un duo de percussions.

Omniprésence de Matthias Kaul, pas néssairement au plan de l'intensité d'ailleurs, au point parfois de restreindre l'espace d'Eve Risser, au jeu tout en retenue. Déséquilibre donc, contre-intuitif au regard des personnalités, mais la complémentarité est un jeu tout aussi intéressant que la symétrie ou l'alternance. En bref, un très bon moment d'écoute, riche de changements de matière sonore, de paysages imaginaires.


vidéo dolphy00 sur youtube

On vient aux Instants Chavirés pour des voyages étranges, à destination d'"espaces inhabitables". Matthias Kaul et Eve Risser en ouvreurs d'espaces, à revoir sûrement.