Oui_Monsieur___dossier_de_presse
Oui Monsieur - photo dossier de presse

Retour au 10 octobre 2010, Studio de l'Ermitage, pour la troisième formation à passer sur scène : Oui Monsieur.
Il s'agit d'un trio composé de :
- Jean François Riffaud : guitare, guitare baryton, synthétiseur
- Julien Eil : flûte traversière, clarinette basse, saxophone baryton, synthétiseur
- Johan Guidou : batterie, orgue, synthétiseur, glockenspiel

Un jeune trio qui propose une musique qui sort des sentiers battus par l'entremêlement des esthétiques assemblées.

On y retrouve des accents rock, parfois métal, voire aussi country; un certain jazz à la française, tout ciselé, celui qui n'ignore rien de la musique contemporaine; une couleur persistante de musique de chambre, probablement due à une écriture très travaillée, laissant dans certaines pièces peu de place à l'improvisation. La rythmique peut être très brutale, répétitive, mais avec bien des ruptures qui fonctionnent parfois comme des "refrains".
Enfin, un dispositif instrumental étendu pour un simple trio permettant une coloration musicale très changeante.
Une musique ambitieuse qui ne demande qu'à s'épanouir encore davantage
Une musique qui convenait, semble-t-il, parfaitement au jeune public de ce soir là si on en juge par l'accueil fait à chaque pièce.

Deux extraits pour illustrer cette production.
Tout d'abord, "Mousse de polyuréthane" (titre bucolique, n'est-ce pas ?) qui débute par un chant délicat à la flûte, qui se poursuit par une séquence de guitare hyper-répétitive pour laisser un vaste espace au solo de batterie. Reprise de la flûte et quasi-drône offrant une large place aux sonorités électroniques. Solo de guitare qui change radicalement la couleur de la pièce, d'une manière temporaire, pour retrouver ensuite l'ambiance initiale. Tout cela en 7 minutes.


...

Le deuxième extrait comporte en fait deux thèmes : "Rodriguez" et "La symétrie des pâtes" (pourquoi ce titre me direz-vous ? et pourquoi Rodriguez vous répondrais-je). Occasion d'entendre un beau solo de Julien Eil à la clarinette basse (Rodriguez, tout de lyrisme) avant de le retrouver au baryton pour les pâtes.


...

Ce trio jouait le lundi 18 avril avec Dgiz à la Java. Si un pirate inspiré a capturé quelques instants au vif, qu'il me contacte.