Jean-François Pauvros (photo dolphy00)
10_11_21__19_JF_PauvrosDes coups de boutoir avec le manche de la guitare sur le mur du studio.
Comme pour en faire sortir les meilleures notes, celles qu'on aurait regretté ne pas entendre avant de se quitter.
C'est de cette manière que Jean-François Pauvros avait décidé de finir ce concert à la Halle St Pierre le 21 novembre 2010.
Provocation ? Bruits ? Rien de tout cela. Plutôt une belle maîtrise de l'instrument et des diverses pédales et boucles électroniques pour enrichir, complexifier la pâte sonore. Manière peut-être aussi de rappeler l'aventure permanente de sa musique.

Il avait choisi ce jour là d'être en compagnie d'Aki Onda.
Ce musicien japonais enregistre sur cassettes audio toutes sortes d'instantanés pris dans la vie ambiante et en fait sa bibliothèque musicale. Trésor étalé devant nous sur une petite table, il va y puiser au gré des circonstances pour leur donner un visage neuf, hors contexte initial, extraits quasi abstraits, au sein d'un "brouillage" électronique.
Puissante étrangeté poétique.
Cette poésie étrange, souvent surprenante, est aussi au rendez-vous de la guitare de Jean-François Pauvros, au service d'une sensibilité exceptionnelle. Guitare jouée à l'archet, ou en pinçant les cordes, en percussions ou en mixage voix sur cordes, tout est bon pour servir la magie de l'instant, le partage.
Avec l'accord des intéressés, je vous propose trois séquences à déguster :

vidéo 1

...

vidéo 2

...

et le final en percussion

...

Une mauvaise manipulation m'a empêché de capter le "Durruti" de Pauvros : quelques notes égrainées, une voix grave splendide, un romantisme nostalgique et pudique, pour qu'on n'oublie pas cette figure de la résistance espagnole. Le morceau n'est pas disponible sur le Net (sauf quelques trop courtes secondes). Il est cependant possible de s'en faire une idée au début de la vidéo "Dedans" jouée avec Charles Pennequin .
Sinon, le mieux à faire est de se procurer le double Cd chez Nato "Buenaventura Durruti " (piste 10 : Memorias del olvido).
"Durruti est un projet important pour moi… Sur la mémoire, la mémoire des oubliés… et le sentiment" (JFP).

Jean-François Pauvros n'est pas rare sur les scènes parisiennes, mais chacun de ses concerts est un moment intense, d'autant que cet homme à l'abord simple aime les rencontres, les décalages qu'elles produisent, les ouvertures inattendues. In fine, tout le plaisir des musiques actuelles.
C'est certainement l'une des figures de tout premier plan de la musique de ce début du siècle, toutes esthétiques confondues.

Pour finir, quelques images fixes de cette soirée :
pour cela il suffit de cliquer sur la photo.

10_11_21__09_Aki_Onda
Aki Onda (photos dolphy00)


Ce concert prenait place dans le cadre des "Visions du Japon à la Halle Saint-Pierre - De l’art populaire à la scène alternative".

Merci à Satoko de PreleRecords pour l'organisation (avec Bimbo Tower) d'événements passionnants.

Trois liens : sites d'Aki Onda (http://akionda.net/index1.html) et de Jean-François Pauvros (http://jf.pauvros.free.fr), ainsi que celui de Prele Records .