Virgule hors musique, du moins celle des notes, pour laisser celle des corps, des voix, déclarations, chuchotements ou cris.
Deux danseurs seuls sur une scène nue (quelques chaises), figures d'un dénuement qui rêve, se projette, s'exalte.
Quelques images de cette soirée avec Gilles Broussaud et Catherine Karako, dans la salle noire de la Rotonde de Choc, à l'Espace Jemmapes (canal Saint Martin, Paris).

Pour voir l'album, cliquez sur la photo de Gilles Broussaud

09_10_16_R_C_33bis_Claude_Broussaud_Catherine_Karako

Après ces quelques photos, le clap de fin de ce spectacle.

...